Stand'Up

Vous connaissez tous les jardins de l’avenue du Stand et le champ de tir…qui ne donnent pas une bonne image de notre commune. En 2010, en collaboration avec le conseil municipal, l’association « Stand Up » a été créée. Nous avons interviewé Jean-Michel Rodriguez, son président.

Bonjour Jean-Michel. Faisons d’abord connaissance. Qui êtes-vous ?
Je suis né à Challuy, avenue du Stand, voilà 40 ans cette année. Depuis, je n’ai jamais quitté ma commune et l’avenue du Stand en particulier. Mes grand-parents ont vécu route de Lyon à Challuy avant de venir s’installer avenue du Stand en 1955 et mon père y habite aussi. Mon grand-père fut conseiller municipal de 1959 à 1971.

Pourquoi créer cette association «Stand Up» ?
En collaboration avec le conseil municipal, nous souhaitons donner une toute autre image de notre quartier et le réhabiliter.
Il faut dire qu’il conjugue aujourd’hui les désagréments. Depuis une éternité, des pesudo-jardiniers se sont appropriés les jardins des anciens établissements Crevet en y bâtissant notamment des cabanes dans lesquelles certains vivent. Quoi que située sur la partie de l’avenue du Stand de Nevers, l’aire d’accueil des gens du voyage nous contraint à supporter des incivilités quotidiennes. Enfin, le champ de tir fait l’objet de dépôts réguliers d’immondices et ses caractéristiques ligériennes ne sont pas mises en valeur.

Comment comptez-vous faire ?
Les élus et nous, allons travailler avec différents partenaires.
Grâce aux fonds de plusieurs associations à vocation environnementale et sociale, nous souhaitons acquérir les jardins des établissements Crevet de manière à créer des potagers familiaux avec un règlement que chacun s’engagera à respecter sous peine d’exclusion. De petits abris démontables rapidement en cas de crue de la Loire permettront aux jardiniers de ranger leurs outils. Mais pas d’y squatter !

Et le champ de tir ?
Les nettoyages réguliers du champ de tir ne sont pas suffisants. Monsieur le Maire a écrit à plusieurs reprises à Monsieur le Préfet de la Nièvre pour dénoncer les dépôts sauvages dont il fait l’objet mais il n’a reçu aucune réponse ! Nous avons donc demandé à l’équipe «biodiversité» de l’ADN, qui a créé le sentier du Ver-vert notamment, de plancher sur l’idée de sentiers pédestres afin que des randonneurs s’approprient le site. Le premier sentier devrait être ouvert au printemps 2011 avec des vues imprenables sur la Loire. Nous en reparlerons à ce moment-là.

Avez-vous pensé au monument des Fusillés ?
Evidemment ! Nous jugeons que le monument des Fusillés doit être mis en valeur. Il a une histoire, une raison d’être ici. Le Mouvement pour la Paix, dont notre concitoyen Jean-François Huet est co-président, s’engage à nos côtés pour le mettre en valeur. Nous bénéficions notamment de l’aide de Mme Jacqueline Baynac, la fille de Camille Baynac, ancien résistant, qui a fait des recherches sur l’identité des 32 résistants fusillés devant ce monument. Nous souhaitons mettre en avant les aspects historiques et environnementaux du champ de tir.

Oui mais tout cela a un coût ?
Pour la création de sentiers, l’équipe de l’ADN intervient gratuitement. Pour l’entretien, nous développons actuellement un projet éducatif avec les élèves des classes «aménagement paysager» du lycée agricole de Challuy. Il serait vraiment dommage de ne pas travailler ensemble !